80 kilomètres

Autour de ma bulle

black-and-white-road-street-straight-medium

80 kilomètres…

Je me suis souvenue de ce conseil que  l’on te donne quand tu as un nouveau né: si vous sentez que vous n’y arrivez plus, que vous êtes sur le point de craquer : poser votre bébé dans son lit, laissez le pleurer quelques instant et aller souffler vous calmer un peu , bref reprendre vos esprits .Cela vous évitera que la fatigue,  l’épuisement même puisse prendre le dessus.

Je me suis souvenue de ça , il était 17h30 je rentrais d’un rendez vous et j’avais mes deux petites filles dans la voiture, j’ai appelé leur père et je lui ai expliqué que j’allais rentrer , poser les filles et repartir faire un tour.

C’était vital.

C’est ce que j’ai fait. J’ai pris ma voiture et je suis partie reprendre mes esprits.

Pas pour rouler vite, ni passer ma colère. J’ai juste fui n’ayons pas peur des mots. j’ai fui la colère qui allait jaillir de moi et les réactions qui aurait pu en découler, pas faire mal physiquement mais blesser avec mes mots si ils avaient explosé.

5 kilomètres

Je me suis repassé le film de ma journée et j’ai fait le calcul: une petite fille de 22 mois qui pleurs,  chouine et hurle depuis 7h du matin, si on enlève l’heure  et des brouettes de sieste:  c’est 9 heures de cris. Je ne parle pas de quelques cris. Je parle d’un cri de colère d’un bébé qui souffre des changements du moment et vous les fait payer comme il le peut , un seul et même cri qui dure pendant des heures . 9 heures à tout faire d’un bras,   neuf heures à  osciller entre l’amour qu’il fallait lui porter pour l’apaiser , à essayer différentes méthodes (la compréhension , la douceur, la fermeté, le dialogue …) , l’épuisement des quelques 5 heures de sommeil de la nuit précédente et l’épuisement ne ne plus savoir quoi faire. Et la colère de ne pas y arriver.

10 kilomètres

Pour sortir les larmes: suis-je la plus malheureuse ? Suis-je à plaindre? Non,  j’ai deux enfants en parfaite santé et tout ce dont j’ai besoin alors je me sens d’autant plus bête et faible.

15 kilomètres

Ça fait quand même du bien ce silence, cette possibilité de faire quelque chose seule, rassembler mes esprits, mais c’est aussi difficile d’avoir le temps de culpabiliser: la liste et longue : être partie, avoir pleuré , avoir craqué, avoir loupé quelque chose, ne pas avoir su, ma fille si difficile…

20 kilomètres

Et je m’en veux : 40 minutes dans une salle d’attente .40 minutes de cris de pleurs et de roulades au sol: juste parce qu’elle est à bout et que non je ne veux pas qu’elle jette tout partout.Mais le plus dur c’est le regard des autres: non ma fille n’est pas mal élevé,  non elle n’est pas un monstre mais aujourd’hui comme beaucoup d’autres jours en ce moment  c’est difficile. Ces fameux jours sans ou elle pleure tant. 20 kilomètre pour admettre que c’est dur. Finalement ça valait peut être le coup 20 kilomètres pour me l’avouer encore:  c’est souvent comme ça.

30 kilomètres

Et je me demande encore ce que j’ai loupé ce que j’aurais pu mieux faire , pourquoi et comment. 30 kilomètres et je me dis que c’est juste un jour sans et qu’aujourd’hui j’ai peut être le droit moi aussi de craquer , moi aussi d’en avoir marre. Dans le monde des parents il n’existe pas vraiment de paliers : il y a les enfants sages et il y a les autres et personne n’a envie d’admettre devant quelqu’un qui se vante d’élever un petit ange que oui c’est dur mais que parfois ça va aussi. Parfois ça va , ça compte aussi. Je ne dois pas être la seule.

40 kilomètres

Et je ne suis plus en colère: il est temps de faire demi tour. Pas moins triste mais je m’espère normale. Ma fille n’est pas facile tous les jours c’est tellement dure de le dire Tellement dure de l’admettre mais c’est vrai et pourtant elle est chouette , et pourtant je l’aime et pourtant parfois ça va.Mais aujourd’hui ça n’allais pas , pas du tout. Allez savoir pourquoi il y a des jours ou on encaisse tout et parfois non.

50 kilomètres

Et je suis en sens inverse ,je sens que j’en avais besoin c’est tout bête mais il fallait ça , un sas.

60 kilomètres

Et je voudrais être chez moi

70 kilomètres

Et je le sais maintenant je vais culpabiliser: faible ? Raisonnable? Ou est la frontière? Je ne sais pas si j’ai bien fait mais je me sens mieux .

80 kilomètres

Je suis chez moi et j’ai honte mais je ne pleure plus , je n’ai plus envie d’exploser. Je suis apaisée. Je vais même aller les embrasser.

Il m’aura fallu 80 kilomètres pour l’admettre mais aujourd’hui fut une dure journée. Ça ne se fait pas de dire ça quand on a tout, il ne faut pas le dire tout fort. Mais parfois être parent c’est dur…

 

80 kilomètres ça ne remets pas l’amour en cause , bien au contraire.

road-street-forest-fog-medium

source média: https://www.pexels.com/search/road/

 

D’autres articles sur le thème de la parentalité.. C’est par ici..clique ici

37 thoughts on “80 kilomètres”

  1. Ccile - septembre 29, 2015 12:07

    Mais comme je te comprends… mon fils a 23 mois, il est souvent terrible, il me fait douter, il me fait aimer, on se fait avancer.

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 12:27

      c’est très beau et très juste ce que tu dis…
      merci de ton message

      Répondre
  2. Audrey - septembre 29, 2015 12:10

    Je comprends, et je dis oui. Oui c’est dur et oui ça fait du bien de partir, souffler …a bientot!

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 12:27

      merci…

      Répondre
  3. Isabelle de Guinzan - septembre 29, 2015 1:50

    Franchement ça me rassure de lire ce genre d’articles. C’est ça, aussi, que je suis venue chercher sur la blogosphère « mamans » quand j’ai appris ma grossesse : de « vrais » témoignages, des mamans qui disent aussi que c’est dur et ce qu’elles font pour surmonter. Je sais que ces moments-là je les connaîtrai aussi et j’espère les affronter mieux en pensant aux autres mamans qui traversent ou ont traversé la même chose.

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 5:50

      des petites choses anodines qui nous prepare je n’ai jamais eu besoin de suivre ce conseil avec mon bébé mais je l’ai retenu et il me sert , plus tard que je le pensait ,mais il sert. Je n’ai pas connu ça pour ma grande mais il est important de savoir que cela existe chez les autres pour ne pas culpabiliser et se demander « suis je la seule? » merci de ton message. Bébé arrive bientôt?

      Répondre
  4. Coeur de Lavande - septembre 29, 2015 2:34

    Comme je te comprends !
    Pour l’avoir fait aussi, il n’y a finalement pas si longtemps que ça (j’ai pas fait 80km, j’avais plus d’essence!)… cela fait énormément de bien. Comme tu le décris, passer de la colère au doute pour finir par s’apaiser et rentrer chez soit plus légère et disposée. 🙂

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 5:48

      oui voila , en quelques kilomètres je suis passé de la colère que je pensais pas pouvoir faire cesser à l’apaisement , bon après c’est une échappatoire de luxe vu le prix de l’essence…je vais m’acheter un vélo je crois 😉 …merci de ton message.

      Répondre
  5. soizic guessant - septembre 29, 2015 5:04

    merci pour ce temoignage.en ce moment c est ce que je ressens.mon ti homme ne dort presque jamais, j ai l impression d etre prisionniere.Il pleure tout le temps et je ne sais plus quoi faire.j ai besoin de respirer, de m apaiser.

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 5:47

      alors il faut souffler trouver quelque chose , une pause, chaque métier a le droit a sa pause, sa fin de journée pas celui de parent alors il faut se l’octroyer quand même et en parler….moi je sais elle est comme ça pour exprimer quelque chose, savoir n’est pas plus facile mais elle ressent aussi mon stress face à cela: cercle vicieux. Ton petit bonhomme est né en avance et ce n’est pas toujours facile….as tu quelq’un pour t’aider?

      Répondre
  6. Mel Erika - septembre 29, 2015 5:14

    Juste un mot « Merci ».
    Merci d’avoir le courage de partager cela avec nous et de nous faire sentir aussi moins seules face à ces mêmes moments de doute et d’épuisement.
    J’espère que la journée d’aujourd’hui aura été meilleure,
    Bonne soirée,
    Mel

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 5:45

      Oui merci, merci de tout cœur de ce gentil message, journée un peu moins dur car j’ai pu souffler et donc repartir mieux armée face à sa colère, moins à bout. C’est aussi ça la vie , sans empêcher qu’elle soit belle.

      Répondre
  7. Aurore - septembre 29, 2015 6:10

    Ma preum’s 3 ans me fait des crises monumentales en ce moment…
    Demain direction la micro kiné, j’espère tellement qu’elle saura l’apaiser, tout le monde souffre dans ces cas là…
    Courage

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 6:14

      j’ai déja tenté quand elle était bébé mais je crois que je vais y refaire un tour…

      Répondre
  8. monica - septembre 29, 2015 7:19

    Bravo a toi pour cette sincérité et maturité. J espere avoir le meme bon refexe que toi le jour ou ca n ira pas car oui des jours comme ca j en ai eu et j en aurai d autres comme toi

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 7:20

      merci , ça m’a fait beaucoup de bien et tous ces témoignages et mots gentils aussi

      Répondre
  9. MumChérie - septembre 29, 2015 7:44

    Des cris toute la journée, c’est tellement difficile à supporter… Ce n’est pas une question d’amour pour nos enfants, juste une question de nerfs qui lâchent… Bien joué d’avoir pris du recul comme ça, tu as roulé dis donc ! Ca me ferait du bien aussi de temps en temps…

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 8:20

      Bon disons que c’est un réflexe salvateur mais onéreux et pas très écologique… Merci de ce message

      Répondre
  10. Steph - septembre 29, 2015 8:14

    C’est tellement bien parfois de pouvoir passer le relais …..tu as eu le meilleur des réflexes quand Lou était petite avant trois ans elle était terrible et je n’avais personne et quand tu te couches après avoir mis une fessée à ta fille pour l’ensemble de son œuvre là tu culpabilise !!!!

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 29, 2015 8:19

      Répondre
  11. Caroline - septembre 30, 2015 6:42

    houlà quelle chance de pouvoir t’exiler comme ça. qu’est-ce que j’en aurais envie moi aussi de partir des fois …
    On me regarde de travers quand je dis que je suis contente que mon fils de presque 5 ans parte une semaine à chaque vacances scolaire chez ses grands parents et que je vais pouvoir être tranquille !!!
    Ces gens n’ont pas à vivre tous les jours avec un enfant « turbulent ».
    bon courage, je te dirais bien que ça passe … mais même moi j’y crois plus :/
    Biz

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 30, 2015 10:33

      merci de ce message..oui j’aieu de la chance de pouvoir souffler…

      Répondre
  12. Ethamtam - septembre 30, 2015 8:43

    Et ben.. Je suis en ce moment en train d’écrire un article sur le même sujet, sans savoir vraiment comment poser des mots sur mon état actuel.
    Tu l’as tellement bien fait ! C’est magnifiquement bien écrit 🙂

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 30, 2015 10:33

      merci , vraiment merci de ce message!

      Répondre
  13. Lorelei - septembre 30, 2015 1:04

    je connais ça par coeur avec ma fille de 5 ans, elle me pousse à bouts très très souvent, et oui tu as bien fait de partir faire ces kms….Je devrai le faire aussi plus souvent, ça éviterait bien des craquages!!!!
    bisous

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 30, 2015 6:13

      je ne suis pas seule tous ces témoignages me font chaud au cœur.

      Répondre
  14. Marjorie Vincent - septembre 30, 2015 3:17

    Joli texte, dommage qu’il y ait tant de fautes dedans cela dit, ça gâche un peu le plaisir… Sinon oui, c’est vrai, je le vis chaque jour avec mes triplées de 27 mois, et je me dis que j’ai survécu déjà 27 mois seule avec elles, et que j’y arriverai, malgré les moments de fatigue, d’épuisement, de doutes… On se trouve des forces dingues quand on devient maman 🙂

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 30, 2015 6:12

      effectivement oui niveau fautes j’ai encore plein de progrès à faire , cela serait encore plus constructif et utile de m’en citer quelques une je ne demande qu’a apprendre. Merci de votre message.

      Répondre
  15. Christelle - Top Produits Bébé - septembre 30, 2015 4:46

    Tu as bien fait, ne culpabilise surtout pas, parfois il faut s’éloigner un peu pour retrouver son calme. Je n’ai pas le permis de conduire donc il me serait impossible de prendre ma voiture pour m’éloigner mais il m’est déjà arrivé de déposer mon bébé dans son lit, dans sa chambre, de fermer la porte et d’aller dans le salon pour ne plus l’entendre hurler dans mes oreilles. C’est humain, et tu as eu une réaction saine. Bon courage !

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 30, 2015 6:11

      Merci beaucoup….

      Répondre
  16. Maman Chocolat - septembre 30, 2015 6:21

    Le mien n’est pas encore né mais je sais que de telles journées arriveront. Merci pour ce billet, j’y repenserai ces soirs de trop plein !

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - septembre 30, 2015 6:25

      Oui il faut savoir que ça rrive et que couper , decompresser est indispensable si possible

      Répondre
  17. Blog de Mère - octobre 2, 2015 8:12

    MERCI pour cet article. Ca rassure tellement de lire ça ! Maman de deux filles de presque 4 ans et 14 mois, j’ai souvent cette envie de fuir, d’être seule, et surtout de ne pas culpabiliser pour cela… Il y a des jours très durs, d’autres où « ça va » quand la petite dernière ne pleure pas trop et que la grande est à l’école ou joue tranquillement… J’ai repris très tôt le travail pour ma première, qui était le bébé idéal passés les 3 premiers mois, du coup vive le coup de massue pour la deuxième ! Encore merci pour cet article qui fait du bien ^^

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - octobre 2, 2015 6:06

      merci pour ce gentil retour qui fait du bien….

      Répondre
  18. JLouis - octobre 2, 2015 2:37

    La mienne est easy du haut de ses 2 ans et demi, mais je sais que j’ai de la chance parce que chez des amis, c’est bien moins la fête.
    Bon courage, et tout ce qui peut éviter de faire des conneries est toujours bon à prendre, parent c’est juste s’adapter et faire au maximum de ses capacités, rien de honteux à baisser un peu les bras de temps en temps pour mieux repartir.

    Répondre
  19. Amalia - octobre 13, 2015 1:44

    Ma fille part quelques jours en vacances chez sa mamie, c’est con mais depuis 15 jours je compte les jours, parce que je sens que la j’ai besoin de penser qu’a moi, de me recentrer sur moi même juste une fois sinon ça sent l’épuisement! Merci pour ce bel article!

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - octobre 15, 2015 10:39

      Je te souhaite de bien profiter de ce moment et de te ressourcer!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *