Le monstre mangeur de temps

Autour de ma bulle enfants famille

 

le monstre mangeur de temps

J’ai toujours dit à mes filles que les monstres n’existaient pas. Qu’elles n’avaient rien à craindre de ces créatures affreuses qui peuplent leurs rêves.

Ceux de ma grande prennent plusieurs visages et lui font peur. Ils volent son doudou , l’arrache à ses parents et lui font peur la nuit. Ma plus petite n’a pas encore les mots mais ressent pas bien la peur.

Je leur ai toujours dit que ces monstres là n’existaient pas mais je si je devais en avoir un bien à moi de monstre, il aurait cette forme là:

Il serait un monstre voleur de temps.

manquer de temps

Ce monstre là a toujours faim de mon temps à moi, de mon énergie.

Il avale mes journées en une seule bouchée et me laisse parfois hébétée le soir à 22h assise et déboussolée devant les restes de ma journée. Je n’ai rien fait et tout fait à la fois. C’est comme si j’avais fermé les yeux une seconde et qu’en les ré-ouvrant 10 heures s’étaient écoulées.

Ce monstre crée des tornades : celles auxquelles on ne peux pas résister : boulot, courses, voitures, trajets d’écoles, devoirs, douches, repas, rangement et fatigue.

Il boulotte ma journée de repos et recrachouille quelques restes. Il engloutit mon dimanche et mes soirées en famille. Ce monstre là avale aussi des mois qui passent à toute vitesse et qui font qu’on s’endort au printemps et qu’on se réveille le lendemain et que c’est déjà presque l’automne.

Il engloutit mes journées  comme s’il faisait un sprint avec le monstre des autres personnes. A croire que c’est à celui qui finira le plus vite son repas.

Cette créature n’est pas toujours si méchante: elle me laisse parfois des restes succulents .

Des moments précieux que je savoure comme si chaque moment était mon dernier moment . Chaque pause ma dernière pause. Chaque câlin comme si il était unique.Et je le combats furieusement en redoublant  d’efforts pour lui arracher son repas et je prends du temps pour moi , mes enfants, mes proches . Je lui dicte ma loi. Je le prends au dépourvu le soir quand j’arrive même épuisée à savourer les 7 minutes trois quarts qu’il me reste entre le retour du boulot et le coucher des filles.

Il me fait aussi me sentir vivante dans ce tourbillon de la vie. Avale mon temps mais pas mon plaisir d’avoir la chance de voir grandir mes filles et de ne manquer de rien, du moins pas de l’essentiel. Il m’observe et vérifie que je profite bien de ce qu’il me laisse .

Finalement je crois que j’avais un peu tort. Les monstres existent mais ils ne me font pas peur.

 

temps parents

Dansmabulle en vrai le sommaire

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • bienvenue dans ma vie

One thought on “Le monstre mangeur de temps”

  1. Violetta Lacoste - septembre 8, 2016 3:09

    Bonjour, j’ai beaucoup apprécié votre article.
    C est pareil pour moi. Le temps est un monstre qui avale tout sauf nos petits moments essentiels qui font que l on continue le lendemain

    Merci pour ce bel article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *