Tu ne peux pas comprendre tu n’as pas d’enfants

Autour de ma bulle

enfants

Je dois le confesser , cette phrase je l’ai pensé , prononcé sous ses différentes variantes (« tu verras quand tu auras des enfants « , on en reparle après ton accouchement » etc) un bon nombre de fois.

Et oui je dois l’avouer que je l’utilise surtout comme bouclier  face aux biens pensants sans enfants qui se disent  » tiens et si je lui faisais la morale ». Soyons franc entendre une personne qui fait toutes ses nuits venir te parler de principes dès le matin ça saoule. C’est comme si moi je me pointais chez Renault pour briefer les mécanos sur les boites de vitesses sans en avoir vue une de ma vie. Ou si je décidais de briefer Jean Francois Piege sur la cuisson des pâtes Panzanis. Je peux toujours en parler ça ne fais pas de moi une experte.

Toutefois car oui il y a un mais je pense que mis à part nos sympathiques donneurs de leçon nullipares il faudrait peut être que je nuance mon propos.

Tu ne peux pas savoir ce que l’on ressent tu n’as pas d’enfants.

Comprendre tout le monde le peut il faut juste prendre le temps d’expliquer les choses.

Je ne peux pas comprendre ce que ça fait d’être mangé par un requin mais je crois que si on m’explique la douleur , la peur, la panique j’arriverais à saisir le concept global…

Alors pour une fois mon article du jour vas peut être te parler à toi celui qu’on exclu de la conversation , celui ou celle qu’on balaye d’un revers de « tu ne peux pas comprendre » à chaque fois qu’on aborde le sujet « progénitures ».

À toi qui n’as pas d’enfants

 

« Nous tu sais on sort moins mais tu verras quand tu auras des enfants ».

Mon explication: dans l’absolu avoir un ou plusieurs enfants n’est pas incompatible avec une vie sociale , des fêtes endiablés et des cuites enchantées . Toutefois quand tu deviendras parent tu doseras, pour plusieurs raisons :

  • Fini les grasses mats post fêtes , il te faudra être frais de bon , très bon matin et sache que « mange ce que tu trouves dans le placard  » n’est apparemment pas une réponse acceptable le dimanche matin aux yeux de tes enfants.
  • Gérer un dimanche pluvieux avec une gueule de bois devient vraiment très compliqué : pour te donner un exemple c’est comme te prendre 7 cuites de suites et n’avoir aucun doliprane sous le coude tout en jouant du biniou dans une rave party. A peu près.
  • La flemme: oui parfois ta parentalité te rendra flemmard, en fonction de l’âge de l’enfant , de ses besoins . : la flemme de charger le lit parapluie , gigoteuse, doudou,  armada de sucettes, doudous ,bavoirs, affaires de rechanges dans la voiture , jouets pour les occuper , stock de biberons , écharpe, manteau « AuCasOuIlFaitFroid » ..bref rien que d’y penser ton canapé t’appelle . Alors tu sors mais tu doses!

« Tu ne sais pas ce qu’est l’amour tant que tu n’a pas eu d’enfants ».

Alors ça à mon sens c’est faux! très faux d’une part parce que des tas de gens sans enfants sont très heureux et connaissent de très belles vies, qu’il y a toute une palette d’amour. . Il s’agit d’une manière maladroite de dire que cette amour là est différent et très difficile à expliquer. Ce n’est pas comme aimer son chéri , ni sa famille: c’est un lien indestructible , un fil qui te relie , un pèle mêle de tout , un attachement sans faille. Bref un amour complexe qu’il est plus facile de vivre pour le ressentir. Quoi qu’il arrive ton enfant sera toujours le plus important Cet amour est inconditionnel. Voila ce que l’on ressent et ça tu peux le comprendre.Je te souhaite de le ressentir un jour pour en saisir les nuances.

 

« On reparlera d’éducation quand tu auras eu tes enfants »

 

Alors il faut savoir qu’il est très facile d’élaborer des théories , d’avoir des principes mais il est beaucoup moins facile de les appliquer dans la vraie vie si tu ne prends pas en compte cette variable: un enfant n’est pas une pâte à modeler.

Ce n’est pas parce que tu veux qu’il soit sage qu’il le sera , ce n’est pas parce que tu veux qu’il mange qu’il mangera , ce n’est pas parce que tu veux qu’il comprenne qu’il comprendra.

Tu pourras le guider , lui donner tes clefs tes valeurs ,essayer de lui inculquer des choses , suivre tes principes , être ferme  cela n’empêchera pas certains ratés . Les enfants ne se ressemblent pas tous non plus. Tu pourras faire de ton mieux mais tout n’est pas acquis parce qu’on le souhaite alors ce que cela veux dire c’est qu’avant de me juger ou de te faire ton idée attends d’être face à la situation . Tu seras moins déçu.

 

« On reparlera de douleur quand tu auras accouché »

 

Alors déjà il faut savoir que beaucoup de femmes connaissent des accouchements sereins et sans douleurs , dans de bonnes conditions.

Toutefois oui une contraction ça fait mal , un 3kg800  dans l’entrejambe qui passe en force , ça te latte, une épisio fraiche ça chatouille un tantinet.

Et bien sur c’est une douleur dont tu ne comprendras les subtilités qu’en la vivant  car elle ne s’apparente à aucune autre douleur connue pour ma part.

Après je crois qu’on n fais peut être trop: l’autre jour je me suis claqué une porte sur le nez et j’ai bien versé ma larme : pour mon accouchement niet (sauf l’émotion j’avoue). Donc tout est relatif.

Et encore une fois moi je préfère accoucher 7 fois 7 jours de suite de 7 bébés de 7 kilos que de m’arracher un ongle de pieds, une dent sans anesthésie générale ou me faire manger vivante par une tribu de lions affamés. Donc finalement concernant la douleur moi non plus je ne connais pas tout.

 

 

« Toi tu as la belle vie , tu verras quand tu auras des gosses fini l’insouciance »

 

Oui c’est un peu vrai pour t’expliquer le concept général: les enfants sont sources de soucis : rapport à l’amour infini dont je te parle plus haut et qui te pousse a avoir peur qu’il leur arrive des trucs,.

Ils dépendent de toi et c’est une énorme responsabilité ; de tes actes , de tes mots , de ce que tu fais. Tout a une conséquence sur qui il seront alors voila..

Ton organisation est différente: toi tu te dis « tiens et si on allais à la plage », tu prends tes tongs et tu te casses , au pire tu oublie tes lunettes de soleil ou ta crème . Avec enfants il te faut penser logistique en grand; crème ,chapeau,  tee shirt anti uv , tenue de rechanges,  jouets, maillots etc etc la liste est longue et chaque oublie compte alors oui je peux te l’avouer c’est moins peinard mais ça je suis sur que tu peux le comprendre…

Alors la prochaine fois que quelqu’un te dis tu ne peux pas comprendre tu n’as pas d’enfants , demande lui juste qu’il t’explique 😉

 

source image : http://www.pexels.com/

 

 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • tant que tu nas pas denfant tu ne connais rien
  • tas pas denfants tu ne peux pas comprendre
  • tu n\as pas d\enfant tu peux pas comprendre

8 thoughts on “Tu ne peux pas comprendre tu n’as pas d’enfants”

  1. diamanta0801 - juin 10, 2015 12:00

    Enorme ton article ! T’as tout dis, je pense ^^ Et les câlins avec son homme, c’est plus pareil non plus, pas quand tu veux ^^ Faut trouver une organisation pour tout ^^

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - juin 10, 2015 1:01

      merci et oui tu as raison!!

      Répondre
  2. soizic guessant - juin 10, 2015 5:00

    exactement.j adore cet article.merci a toi

    Répondre
  3. Cécile Lefebvre - juin 10, 2015 7:23

    mais MDR pour la porte que tu t’es claquée sur le nez! (pas que tu es eu mal! mais j’ai eu une vision lol)

    très bel article! merci !

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - juin 11, 2015 7:28

      merci de ton soutient lol!

      Répondre
  4. monica - juin 11, 2015 4:35

    Tres bien dit et expliqué!

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - juin 11, 2015 7:27

      oh merci beaucoup!

      Répondre
  5. mots d'maman - juin 18, 2015 6:16

    Tu as tout dit et tellement bien dit! J’avoue l’accouchement c’est pas si horrible, enfin en tout cas j’ai connu bien pire!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *