T’apprivoiser…

Autour de ma bulle enfants famille

IMG_5871 

Qu’est ce que signifie apprivoiser?

C ‘est une chose trop oubliée. Ça signifie:  » Créer des liens « 

Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre.
Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde…

Je n’aurais jamais cru devoir t’apprivoiser petite fille. L’amour est venu naturellement comme pour pour ta grande sœur. Déjà dans mon ventre des rendez-vous douceur où tu venais à la rencontre d’une caresse de ma main. Des frisons de mon corps en entendant ton cœur, j’ai su que tu serais unique au monde.

Une naissance ni compliqué ni simple, il fallait que tu arrives pour ne pas t’épuiser: j’ai eu l’impression de te mettre dehors quand j’y repense.

J’avais connu la simplicité de l’enfant qui pleurs et que l’on apaise: pour des câlins, une couche, un bobo, la faim. Tout était si facile et si spontanée que j’ai cru naïvement qu’il en serait de même avec toi. J’ai cru bêtement que t’aimer et être présente était la clef de tout.

J’ai du apprendre à faire face à un bébé  qui te repousse, quand il hurle de douleur et que tes bras n’y peuvent rien, quand pour aller mieux il a besoin d’être allongé seul.

J’ai du apprendre à te poser chaque soir dans ton lit toi qui fuyais mes bras. J’ai du fuir mes larmes quand les seuls conseils que l’on me donnait était : les bras ,encore les bras. Mes bras à moi et tous les bras d’ailleurs tu n’en voulais pas.

Apprendre la frustration de te nourrir dans la douleur, de te coucher dans la douleur, de te bercer dans la douleur. De t’aimer dans la douleur.

J’ai du me convaincre que tu m’aimais un peu mais que c’était différent et tellement plus dur encore pour toi. Que ma frustration immense de ne servir à pas grand choses n’était rien face à ta frustration à toi .

Parfois on ne peux rien faire à part attendre. Attendre que ça aille mieux et espérer que le lien se créera même un peu tard.

Pas le lien de l’amour celui du besoin.

De ma grande frustration est née le besoin de t’apprivoiser toi si sauvage , d’apprendre le peu de gestes qui me rendrait nécessaire, d’apprendre le peu de câlins qui te comblerait. Remplacer les bercements du soir par juste une main tendue que tu mettais sur ton visage, à travers des barreaux. Comme si tu étais dans ta prison de douleur. Un banal RGO , pas si banal que ça et furieusement traitre. Il n’y a pas besoin de grandes maladies pour de grandes douleurs.

Apprivoiser tes repas et réussir à te nourrir fût le plus dur. Ne pas réussir à nourrir son enfant est une douleur terrible pour une maman ,alors j’ai baissé les bras et j’ai passé le relais le plus possible . Ton père a pris le relais et avec lui et d’innombrables traitement tu as fini par réapprendre le plaisir de manger. J’ai fini par avoir un sursaut d’orgueil pas mi mal placé et j’ai combattu tes rebuffades et aujourd’hui c’est plutôt un succès. T’apprivoiser fut plus long que je ne l’aurais cru.

Il m’aura fallu attendre plus d’un an pour réapprendre le plaisir de te voir t’endormir dans mes bras, pour que tu acceptes les câlins un peu plus. Aujourd’hui je suis indispensable à ta vie c’est une évidence et je sais que nous sommes complices, je le lis dans tes yeux et j’ose y croire. Notre relation est jolie. Je te soupçonne même de vouloir rattraper le temps perdu toi qui me réclame à chaque dodo et qui finalement aujourd’hui tombe comme une mouche quand tu es dans mes bras.

J’ai réussi à t’apprivoiser mon bébé. Pas comme on apprivoise un animal , mais comme on apprivoise l’amour . Comme on apprivoise le besoin.

Tu seras pour moi unique au monde . Je serai pour toi unique au monde

 

Extraits du « Petit Prince » d’Antoine de St-Exupéry.

IMG_5871

11 thoughts on “T’apprivoiser…”

  1. Cécile Lefebvre - mars 25, 2015 1:47

    c’est malin! je chiale ! c’est beau…

    MERCI

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - mars 25, 2015 2:02

      ♥♥♥merci…♥

      Répondre
  2. Namelo - mars 25, 2015 4:33

    Comme c’est beau… et tendre! Ca me fait un petit truc au coeur parce que mon petit d’homme a eu un « tout petit » RGO et que tout ce que je m’étais imaginée du fait de prendre un congé (comme un allaitement plus long que pr ma grande pioux, des purs moments de complicité, de découverte…) n’a pas du tout était réalisé, et réalisable!! J’ai connu les hurlements, les tout petits bras, ou jambes, qui se tendent (et qui vous éloignent l’un de l’autre) qui font qu’un calin collé serré est impossible, la voix qui n’apaise absolument pas ce petit être…. bref l’incompréhension totale, l’impression d’être deux inconnus… juste au moment où l’on se découvre enfin! (mon bébé a été allaité au sein ses 2 premiers mois, l’épuisement, les cris, l’impression qu’il mourrait de faim ont fait que je l’ai passé au biberon et lait infantile. Il a fallu encore quelques poudres épaississantes, et crème orale (je ne sais plus les noms de tout çà) et beaucoup de balade sur l’avant-bras pour calmer tout ça et enfin mettre en route un début de complicité, de besoin l’un de l’autre (même si nous avions besoin l’un de l’autre depuis le début, et malgré mes doutes) ); Heureusement, tout s’arrange même si ça prend du temps parfois!!

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - mars 25, 2015 6:58

      oui voila le temps fait son œuvre mais c’est quand même un peu dur..je suis contente d’être sorti de tout ça!! merci de m’avoir lu et pour ton gentil mot!

      Répondre
  3. Mumcha - mars 25, 2015 4:36

    Magnifique article plein d’émotion. Il y a des moments où je me suis tellement retrouvée, d’une manière différente, certe, mais quand même! Tu m’as donné la chaire de poule, comme souvent!

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - mars 25, 2015 6:56

      oh merci je suis très touchée!!!

      Répondre
  4. Aurelie4483 - mars 26, 2015 7:37

    Quel bel article…
    Que d’émotions de bon matin 😉

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - mars 26, 2015 8:14

      oh merci beaucoup…

      Répondre
  5. lola lou - mars 26, 2015 9:04

    bonjour,
    Magnifique :)
    je suis touché et ému 😉

    Répondre
  6. Monica - avril 1, 2015 5:58

    c’est très très beau…je comprends cette frustration de ne pas pouvoir apporter le soulagement à son bébé. Tu t’en sors admirablement bien 😉

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - avril 8, 2015 6:22

      merci…..

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>