La culpabilité

Autour de ma bulle

 

 

chilling-dawn-dusk-2304-525x350

La culpabilité est une espèce de petit bête qui entre dans ta vie même quand tu ne l’invites pas.

Comme une personne qui viendrait a l’improviste et qui resterait tellement tard que tu te sentirais obliger de l’inviter à manger : et bien la culpabilité est aussi une bête sournoise dont tu ne veux pas, ou en tout cas que tu n’attendais pas mais à qui tu fais une place. La culpabilité c’est toi qui la laisse rentrer.

Pas besoin de grand crime pour culpabiliser.

Des petits rien du quotidien , surtout depuis que je suis maman.

La culpabilité est un monstre gourmand qui aime à être nourri plusieurs fois par jour et qui grossi en conséquence.

La culpabilité c’est bête plus tu la nourris plus elle a faim.

Parfois la culpabilité te rends un peu fou: tu peux culpabiliser, savoir que tu n’as pas de raison et continuer à te sentir coupable.

Par exemple : je fais une adaptation en crèche pour ma fille: la culpabilité vient me rappeler que je suis en congé parental.Que ce n’est pas normal.

Mon cerveau me répète que c’est pour son bien , en attendant d’aller chez sa nounou l’année prochaine , ma fille a un grand besoin d’être sociabilisée pour rendre cela moins brutal. Je connais mes raisons, je sais que je fais bien mais ma culpabilité s’accroche comme une moule à son rocher.

Ma culpabilité et ma raison ne s’entendent pas très bien. Ma culpabilité est l’ennemie de mon penchant raisonnable.

La culpabilité c’est aussi un pavé que l’on peut te jeter.

Tu n’en voulais pas , tu n’y pensais pas mais on te l’envoie au visage ou on  la fait naitre chez toi .

Ma petite Lola était si pâle bébé , et moi primipare je me suis dit qu’un bébé ça  ne peut pas être bronzé… Quelques temps plus tard le verdict est tombé la demoiselle était malade et c’est à ce moment là que tout le monde se manifeste pour te dire que finalement , eux ils avaient trouvé ça bizarre cette pâleur.

Alors toi tu culpabilise tu n’avais rien vu.

La culpabilité s’incruste parfois pour des années. 4 ans et demi plus tard je me répète encore que j’aurais du savoir. Et la culpabilité n’est pas raisonnable on a beau lui expliquer que non elle ne devrait pas être la elle s’entête la têtue.

La culpabilité a grandi depuis que je suis maman , elle vient plus facilement et pars toujours avec difficulté.

Ma culpabilité quand je travaillais trop.

Ma culpabilité de celle qui ne travaille plus.

Ma culpabilité quand je cris et que je n’aurais pas du.

La culpabilité quand je regarde les autres mères.. tout à toujours l’air si beau au loin..

Ma culpabilité quand je ne reconnais pas tout de suite les signes d’une toux trop forte, d’un teint trop pale, d’une grande fatigue.

Ma culpabilité quand on ne fait rien de spécial, comme si mon congé parental avait fait de moi Disney land et qu’aujourd’hui je j’avais décidé de fermer le parc sous les yeux de mes filles. J’ai beau savoir qu’il y a des quotidiens moins drôles  et plus terre à terre ma culpabilité me crie « Elles s’ennuient! ».

La culpabilité quand je blogue, n’ai je pas mieux à faire de mon temps? Pour l’instant ma raison me raisonne et me prouve que j’en ai besoin..Pour l’instant..

Fort heureusement la culpabilité on peut la battre , la remettre à sa place,  la cacher dans un coin.

Parfois j’arrête de la nourrir et je crois qu’elle s’en va un peu ailleurs , voir si il n’y a pas meilleur à se mettre sous la dent.

beach-child-footprint-813-366x550

source image : http://www.pexels.com/search/women

 

Idées lecture sur le blog

 Le congé parental , l’envers du décor …

T’apprivoiser : ma banale histoire de maman face au RGO

Et pourquoi tu ne deviendrais pas nounou? La question qui énerve , la question qui revient..

La violence effetmère : chronique ordinaire de la violence façon mère..

 

15 thoughts on “La culpabilité”

  1. La Mère Coupable - avril 16, 2015 12:58

    superbe billet dans lequel forcément je me retrouve…
    Mais en fin de compte, une mère coupable n’est-elle pas une meilleure mère qu’une mère qui se croit parfaite ????
    Amitiés,
    La Mère Coupable

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - avril 16, 2015 1:00

      Oui je crois qu’il n’y a rien de pire que de se croire intouchable!! Merci mère coupable!

      Répondre
  2. Egalimère - avril 16, 2015 2:51

    La parentalité est livrée avec un pack « culpabilité », ni échangeable, ni remboursable…
    A chacune ses mots pour exprimer ce sentiment si particulier qui n’est décidément pas prêt de nous lâcher…

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - avril 17, 2015 7:17

      oui je pense le garder encore longtemps lol

      Répondre
  3. sandrine Mon carnet déco - avril 16, 2015 4:23

    Je pense que la culpabilité a une bonne facette: celle de la remise en question. Or, se remettre en question permet, je pense, de devenir une personne meilleurs. Mais après, c’est comme tout, il, il faut un juste milieu, et savoir aussi reconnaitre ce que l’on fait de bien… (pas toujours évident, mais il faut toujours une balance aux choses).
    Regarde le nombre de personnes qui ne culpabilise jamais, parce que rien n’est jamais de leur faute… On n’est pas parfait(es), et il faut savoir l’admettre pour avancer. Parole d’une ultra culpabilisante…

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - avril 17, 2015 7:16

      oui je suis d’accord il est quand même bon de culpabiliser un minimum!

      Répondre
  4. Aurélie - avril 17, 2015 6:18

    bonjour
    Encore un très beau billet où je me retrouve parfaitement. Cette culpabilité quotidienne enrichi par les jugements, les justifications à donner, l’auto flagellation aussi (tellement facile à s’engouffrer ). Je me dis que cette culpabilité me fait grandir en me remettant en cause et cherchant à toujours à m’améliorer. Maintenant (pour ma part) je dois trouver un juste milieu pour que cette culpabilité ne soit pas trop envahissante et tout remettre en cause à commencer par moi…

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - avril 17, 2015 7:15

      il est nécessaire ce juste milieu mais très dur à trouver en fonction de notre moral et de la situation..merci de ce gentil commentaire!

      Répondre
  5. Maman et Toussa Toussa - avril 17, 2015 9:04

    Tellement bien écrit. Bravo pour ces maux (mots) . Je m’y retrouve c’est inévitable. J’ai une boule dans la gorge et chaque jours j’essaie de la cracher.
    Et j’essaie de me convaincre que si je ne culpabiliserai pas … je ne me remettrai pas en question .
    Le chat qui se mord la queue quoi ! Bisous

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - avril 18, 2015 10:59

      un grand merci à toi pour ce gentil commentaire…merci!

      Répondre
  6. Maman Breizhou - avril 19, 2015 1:06

    Je finis par me demander si devenir mère ce n’est pas culpabiliser tout le temps… Moi je culpabilise de travailler et de laisser Poupette chez la nounou car finalement, la nounou la voit autant que moi et la connaît donc autant que moi… Je culpabilise quand elle me fait perdre patiente alors que ce n’est pas sa faute… Je trouve toujours un moyen de culpabiliser.

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - avril 20, 2015 6:47

      culpabiliser c’est très facile , etre parent beaucoup moins mais en culpabilisant on se remet au moins un peu en question?

      Répondre
      1. Maman Breizhou - avril 20, 2015 7:22

        Forcément si on culpabilise c’est qu’on fera mieux , enfin j’espère 😉
        Dur d’être parent et je me dis que vraiment le parent parfait ne peut pas exister 😉

        Répondre
  7. Cécile Lefebvre - avril 22, 2015 10:44

    merci! c’est ce que je vis actuellement!

    je culpabilise d’aller sur Fb lire les blogs de nanas super comme toi, et de faire des jeux concours, au lieu d’aller jouer à 4 pattes avec mon fils ou faire des papouilles à ma fille

    mais J’EN AI BESOIN !!

    Merci d’écrire ceci, ça fait du bien!

    Répondre
    1. dansmabublleadmin - avril 24, 2015 11:10

      oh merci ♥♥♥♥♥ ♥

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *